Le trait de Jupiter

Deux lecteurs de notre livre (Alain et Xavier ) nous proposent de prolonger notre présentation de la voute de Azay le Rideau en parlant du travail nécessaire pour assurer la jonction entre des poutres.
A coup sur, le détail de ces assemblages du charpentier – un tailleur de bois – que l’on peut admirer dans le musée du compagnonnage de Tours, mérite l’appellation d’ouvrage « d’art » … d’artisans.


Nous avons retenu comme illustration une structure baptisée « assemblage à trait de Jupiter » ( les coupes en zig-zag évoquent la foudre !). Elle permet de prolonger des poutres en conservant la résistance à la flexion d’une poutre unique. On les utilise lorsque l’on ne dispose que d’un madrier trop court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *