La tête au carré

Nous avons présenté le livre dans la tête au carré sur France-Inter ce 10 mai 2018. L’émission a été rediffusée le 24 décembre 2018 ( joyeux Noël !)

La forme des plis du papier, la rondeur d’une goutte ou les déchirures d’un scotch ne se forment pas de manière aléatoire. Derrière toutes ces formes se cachent des phénomènes physiques d’une grande richesse. Comment expliquer la robustesse de certaines structures ? Que se passe-t-il lorsqu’une peinture craquelle ou qu’un papier se froisse?

Ré-écouter l’émission  ou télécharger le fichier mp4

 

2 réponses sur “La tête au carré”

  1. vous avez raison : c’est à la fois la déformation et le déplacement du corps du serpent et la friction sur le sol qui permettent au serpent de se mouvoir. Mais il peut le faire de diverses façons suivant les espèces : par ondulation du corps, en déformant régulièrement son corps tout en restant en ligne droite, en déformant régulièrement son corps en accordéon ou, enfin en se déplaçant en biais en prenant une forme de S. Vous pourrez en savoir plus en lisant un livre que j’ai écrit « matière et matériaux » (Belin page 79-80). Il est vrai que ces déplacements bien nécessaires font d’élégants mouvements de reptation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *