Des toiles d’araignées au palais de Tokyo (Paris)

Il y a actuellement une très surprenante exposition au palais de Tokyo de l’artiste Tomás Saraceno, On Air.  Cet artiste est fasciné depuis son enfance par l’architecture des toiles d’araignées, qu’il nous invite à regarder littéralement sous une lumière nouvelle.

En effet, la première salle de l’exposition, entièrement plongée dans le noir, montre une série de fragiles toiles qui sont les seuls éléments éclairés, fils blancs sur fond noir:  sortis de leur contexte de grenier, ces objets nous apparaissent alors comme des structures vraiment remarquables.

Si nous avons dans le livre parlé surtout de la mécanique des différents fils, ici on peut prendre la mesure de la diversité étonnante des structures fragiles, car ces toiles mixtes ont été bâties de façon collaboratives par des araignées d’espèces différentes. Etonnant !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *