Libération (26 aout 2018)

 

Un article dans Libération du 26 aout 2018  où il est question de notre livre, mais  aussi de notre laboratoire…

« Un coup de science dans le quotidien Dans un ouvrage ludique et pédago, quatre chercheurs expliquent les phénomènes physiques derrière les petites merveilles de tous les jours. »

http://www.liberation.fr/debats/2018/08/26/un-coup-de-science-dans-le-quotidien_1674624

à lire également ici en version pdf

Tempète dans un verre d’eau (savonneuse) –

Voir notre conférence expérimental grand public du 13 mai / See our (broad audience) conference with live experiments (in french) :

José Bico, Étienne Reyssat et Benoît Roman (PMMH-ESPCI)

Les forces capillaires sont responsables de la forme sphérique d’une goutte de pluie ou permettent à des insectes de se déplacer à la surface d’un étang. Mais que se passe-t-il si ces forces ne sont pas uniformes sur une surface liquide ? Nous proposons d’explorer différents effets spectaculaires induits par des gradients de tension de surface, tels que des larmes de vin, une instabilité convective ou un étalement explosif de gouttes. En amphithéâtre Langevin (ESPCI Paris)

Conférence expérimentale : Tempête dans un verre d’eau (« savonneuse”)

Lundi 14 mai 2018, de 18h30 à 20h

Avec José Bico, Étienne Reyssat et Benoît Roman (PMMH-ESPCI)

Les forces capillaires sont responsables de la forme sphérique d’une goutte de pluie ou permettent à des insectes de se déplacer à la surface d’un étang.
Mais que se passe-t-il si ces forces ne sont pas uniformes sur une surface liquide ?
Nous proposons d’explorer différents effets spectaculaires induits par des gradients de tension de surface, tels que des larmes de vin, une instabilité convective ou un étalement explosif de gouttes, à partir d’expériences réalisées en direct.

En amphithéâtre Langevin (ESPCI Paris) 10 rue Vauquelin 75005 Paris

Entrée libre (possibilité d’acheter le livre + séance dédicace)

 

France inter : La tête au carré (10 mai 2018)

Nous avons présenté notre livre dans l’émission la tête au carré du 10 mai 2018

La forme des plis du papier, la rondeur d’une goutte ou les déchirures d’un scotch ne se forment pas de manière aléatoire. Derrière toutes ces formes se cachent des phénomènes physiques d’une grande richesse. Comment expliquer la robustesse de certaines structures ? Que se passe-t-il lorsqu’une peinture craquelle ou qu’un papier se froisse?

Ecouter l’émission