Le Monde : « Des formes sacrément gonflées »

Un article dans le cahier science du Monde du 6 septembre 2023, qui reprend notre article  Pneumatic cells toward absolute Gaussian morphing (2023)

(voir la pleine page ici )

 

 

Comment créer des formes à partir d’une simple feuille de papier ?

Chacun sait qu’il est impossible de recouvrir une sphère avec une feuille de papier sans la déchirer ou la plier. Des physiciens de l’Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris (ESPCI) viennent de réaliser cette performance. En gonflant un sandwich constitué de deux plans de tissus inextensibles, à l’intérieur duquel sont dessinés de petits canaux, ils obtiennent tout un catalogue de formes, comme cette sorte de rose des sables, mais aussi des dômes, des hélices, des cratères, etc.

En 2018, leur art du gon!age avait été appliqué dans des « sandwichs » d’élastomères. Deux ans plus tard, les scientifiques avaient troqué les élastomères pour des tissus inextensibles imperméables, qui se collent par chauage. Cette fois, dans la revue Science du 25 août, ils ont trouvé la recette pour contrôler le résultat. Ils dessinent, avec une imprimante 3D, des canaux d’un millimètre d’épaisseur sur une face du tissu. Puis ils collent dessus la seconde face. Les parois internes ne sont pas verticales mais inclinées, de sorte que le fond est moins large que le haut. C’est la clé pour que le gon!age induise une courbure toujours dans la même direction.

Fort de ce succès, les chercheurs envisagent des collaborations avec des ingénieurs en génie civil, afin d’imaginer des objets de grande taille ou des coffrages béton réutilisables. (Photos : TIAN GAO/ESPCI)

CREATIVE DIFFERENCES WORKSHOP (London, 5-6 June)

SELF-MORPHING THROUGH PHYSICS, DESIGN AND ARCHITECTURE

A workshop extending the Automorph exhibit at the London Design Biennale on the 5th and 6th of June 2023 (Somerset House)

Take a minute and look around: the objects around you are solid structures shaped by applying external forces (cutting, assembling, carving, molding…), investing large quantities of energy and generating waste. But Nature uses different strategies with optimized and efficient use of material and energy: leaves, trees, and flowers are solid structures that develop via internal growth. Natural structures shape themselves, they are self-morphing systems.

How would life look like if our cars, commodities and houses were self-morphing? How much waste and energy could we save if we allow matter itself to be a partner in the shaping process? Could this help build a sustainable environment to live in? What new inventions could emerge from recognizing that solids are not necessarily passive, but can undergo changes, store information and even perform autonomous motions?

This highly interdisciplinary workshop is intended to present recent advances in various fields that involve shape-changing materials and objects (Architecture, Physics, Computer science, Design, Biology…). The aim is to foster discussion across disciplines and create a connected interdisciplinary community working on self-morphing.


PROGRAM:​

5th of June : Keynote presentations spanning different fields, short presentations by participants and discussions :

  • Lining Yao (Morphing Matter lab, Carnegie Mellon, USA) Design and shape-morphing
  • Mark Pauly (Geometric Computing lab, EPFL, Switzerland) Feeling Flat and Frustrated? Just Pop into 3D: Computational design of morphing structures
  • Richard Smith (John Innes Centre Computational and Systems Biology, Norwich UK) Biology and geometry of morphogenesis in plants
  • Eran Sharon (Hebrew University, Israel​) Physics and Mechanics of shape-morphing
  • Sabetta Matsumoto (Georgia Institute of Technology School of Physics) Knitting geometry into fabric, stitch-by-stitch
  • Jan Knippers  (Institute of Building Structures and Structural Design (ITKE) U Stuttgart) Adaptive architecture

6th of June: Hands-on workshop for a smaller number of participants, with the aim of building a self-morphing structure 

More info : WORKSHOP WEBSITE

Abécédaire de la beauté – un livre collectif

Nous avons participé à un beau livre collectif qui est sorti le 9 septembre 2022 (Edition B42)

Abécédaire de la beauté – Edition B42

Il y est question de Quotidien et de Plis (nos entrées)

Qu’est-il advenu de la beauté ? Du charme dissimulé dans le quotidien au régime esthétique atypique de l’imagerie scientifique, de sa capacité inouïe à penser le vivant jusqu’à ses innombrables applications littéraires, philosophiques, techniques, historiques et artistiques, la beauté se révèle être un terrain intellectuel particulièrement fécond.

Cet abécédaire croise les axes de réflexion autour d’une notion aussi galvaudée qu’insaisissable, mais qui, selon les quarante-trois contributions réunies ici, demeure au centre de nos préoccupations les plus actuelles et les plus vives. Mêlant à la fois une réflexion sur les termes attendus (Grèce, Style, Sublime, Vénus) et d’autres beaucoup plus insolites (Déchets, Robot, Chaos, Pieuvre), la beauté est présente comme un cadre structurant nos pensées mais également comme une lézarde, diffuse et souterraine, dans les interstices de toutes nos modalités d’existence.

Sous la direction de Clélia Zernik et Justin Jaricot.
Illustrations par Icinori.

où le trouver ? ici ou dans une librairie près de chez vous : place des librairies