Conférence expérimentale : Tempête dans un verre d’eau (« savonneuse”)

Lundi 14 mai 2018, de 18h30 à 20h

Avec José Bico, Étienne Reyssat et Benoît Roman (PMMH-ESPCI)

Les forces capillaires sont responsables de la forme sphérique d’une goutte de pluie ou permettent à des insectes de se déplacer à la surface d’un étang.
Mais que se passe-t-il si ces forces ne sont pas uniformes sur une surface liquide ?
Nous proposons d’explorer différents effets spectaculaires induits par des gradients de tension de surface, tels que des larmes de vin, une instabilité convective ou un étalement explosif de gouttes, à partir d’expériences réalisées en direct.

En amphithéâtre Langevin (ESPCI Paris) 10 rue Vauquelin 75005 Paris

Entrée libre (possibilité d’acheter le livre + séance dédicace)

 

France inter : La tête au carré (10 mai 2018)

Nous avons présenté notre livre dans l’émission la tête au carré du 10 mai 2018

La forme des plis du papier, la rondeur d’une goutte ou les déchirures d’un scotch ne se forment pas de manière aléatoire. Derrière toutes ces formes se cachent des phénomènes physiques d’une grande richesse. Comment expliquer la robustesse de certaines structures ? Que se passe-t-il lorsqu’une peinture craquelle ou qu’un papier se froisse?

Ecouter l’émission

Affiches arrachées et vitres brisées : la (belle) science des vandales -10/5/2010

Une conférence grand public sur la rupture (avec mes collègues Nicolas Vandenberghe et Emmanuel Villermaux) et sur les déchirures

Une affiche arrachée ou une vitre brisée font apparaître des formes qui nous semblent banales mais qui sont étonnamment structurées.
Notre environnement urbain est quelquefois dégradé, embelli, quoiqu’il en soit, façonné par des mains anonymes.
C’est le point de vue de Jacques Villeglé (lien http://villegle.free.fr/) fasciné par la beauté des affiches lacérées par des passants, qu’il collectionne depuis 60 ans.
Dans ces tableaux anonymes on trouve toujours des formes pointues, lexique singulier d’un vocabulaire artistique qui raconte la genèse du motif.
La formation de ces lambeaux pointus est cependant très contrariante quand on veut décoller un morceau de scotch qui semble résister en se divisant en pointes.
Pourquoi donc ces déchirures en forme de pointes? On imagine bien sur la photo précédente (vitre cassée) la cause du superbe motif de rayons et de cercles concentriques si caractéristique des vitres vandalisées.
Mais que se passe-t-il donc vraiment lors d’un fort impact concentré sur une vitre ?
Nous décrirons des expériences simples pour mettre en évidence les phénomènes physiques qui interviennent dans la formation de ces magnifiques motifs incivils.
Benoit Roman
Emmanuel Villermaux ( IRPHE )
Nicolas Vandenberghe ( IRPHE )